Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 12:10

 

Le synopsis de Les Rêveurs :

« George Herriman a situé l’histoire de ses trois personnages Krazy Kat, un chat dont le sexe est inconnu, Ignatz Mouse et un chien, le Sergent Pupp (Officer Pupp) dans le comté de Coconino, au Nord de l’Arizona. Krazy Kat est plein d’amour pour Ignatz Mouse qui s’en fiche éperdument et qui au contraire, à la moindre occasion lui envoie une brique à la tête que le chat prend comme une preuve d’amour. Au milieu, le Shériff de la région, Pupp essaye de coffrer la souris avant qu’elle ne parvienne à lancer sa brique. Chaque strip est construit sur cette relation triangulaire dans les décors somptueux de l’Arizona, et parfois enchassé par des rencontres avec d’autres personnages ou des éléments naturels non prévisibles. Mais sous cette apparence d’histoire très simple, chaque planche du dimanche explose par une mise en page inventive et un dessin toujours au service de la narration, de l’humour et de la poésie. »

Les Rêveurs aiment Georges Herrimann et son chat fou !!! Déjà en 2015 ils nous avaient proposé un album en format à l’italienne. Ils continuent leur démarche en nous proposant une nouvelle parution. C’est pour ce qu’en pense Oncle Fumetti une bonne idée. Le Vieux est fan. C’est dans la lignée avec des différences de Lewis Carroll, Winsor McCay ou même un Walt Disney. C’est poétique, onirique et encore très actuel.  C’est un 272 pages et c’est le tome 4 qui couvre les strips sortis entre 1940 à 1944.

Georges Joseph Herriman est né en 1880 à la Nouvelle Orléans. Il est donc le créateur de ce personnage improbable de Krazy Kat. Il débute tôt au Los Angeles Hearld comme illustrateur. Il migre pour New Yort et travaille pour le journal The New York World de Pulitzer. Dès les années 1920, cette série est très populaire : on en tire des produits dérivés. Il meurt en 1944. L'œuvre de Herriman aura marqué son époque mais aussi l’actuelle. Il aura été un des pionniers des mondes oniriques dans lesquels le fantastique le dispute à la poésie.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 07:55

Arthur Floyd Gottfredson est né dans l’Utah en 1905. Il est un auteur de Bandes Dessinées américain. Dessinateur et auteur principal du Comic Strip Mickey de 1931 à 1975, il est avec Carl Barks un des artistes de la galaxie Disney les plus célébrés. Il est mort en 1986 en Californie. Floyd Gottfredson est celui qui a hissé Mickey au faîte de sa popularité en bande dessinée. Son trait simple et son travail graphique ont contribué à lancer la Bande Dessinée vers de nouvelles directions et il continue d’inspirer les artistes du monde entier.

Une vidéo de 1933 la pleine époque de Arthur Floyd Gottfredson.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 09:18

 

C’est à l’Ecole des Arts Appliqués que cette grande dessinatrice étudie le dessin entre 1967 et 1971. Elle suit les cours de Georges Pichard bien connu de notre blog. Elle entre chez Pilote. Dès son premier album elle est primée deux fois à Angoulême. C’est avec Félina qu’elle sera le plus connue et reconnue. On retrouve ses planches au style réaliste et esthétiquement beau dans Circus, l’Echo des Savanes ou Fluide Glacial. Elle nous quitte hier le 20 décembre. Au revoir Madame…

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 12:02

 

Le synopsis de Glénat :

« Après L’Âge d’or de Mickey Mouse qui vous proposait une sélection des meilleures aventures de Mickey par Floyd Gottfredson, cette nouvelle collection réunit enfin, et de manière chronologique, l’intégralité de l’œuvre du maître ! Publiée en noir et blanc à raison de deux tomes par an, dans des albums luxueux à l’italienne pour respecter le format des strips d’origine, cette nouvelle édition deviendra à n’en pas douter le rendez-vous incontournable des amoureux du travail de l’auteur, autant que des fans de Mickey de la première heure ! »

En voilà un joli cadeau de Noël !!! Glénat nous propose de redécouvrir l’âge d’or de la BD en proposant pour les jeunes comme pour leurs ainés une relecture des comics trips des années 30 autour de Mickey la souris la plus connue au monde. Rien de bien neuf mais c’est collector et c’est joliment présenté. C’est en outre fort charmant. On redécouvre ce personnage légendaire avec plaisir. C’est parfois bien mieux que les albums sans âme que l’on nous propose parfois. Il vaut mieux parfois relire 10 fois une bonne BD qu’une seule fois une mauvaise. Foi d’Oncle Fumetti. Alors enjoy !!!! C’est un format 265 x 224 mm et un 288 pages.

 

Arthur Floyd Gottfredson est né dans l’Utah en 1905. Il est un auteur de Bandes Dessinées américain. Dessinateur et auteur principal du Comic Strip Mickey de 1931 à 1975, il est avec Carl Barks un des artistes de la galaxie Disney les plus célébrés. Il est mort en 1986 en Californie. Floyd Gottfredson est celui qui a hissé Mickey au faîte de sa popularité en bande dessinée. Son trait simple et son travail graphique ont contribué à lancer la Bande Dessinée vers de nouvelles directions et il continue d’inspirer les artistes du monde entier.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 11:58

 

Le synopsis de Michel Lafon :

« Dream on est né en 2010 d'un défi que Tango a relevé. Un de ses amis lui avait alors lancé: "T'es cap de réaliser un dessin par jour ?" cinq ans et 1500 dessins plus tard, Tango était devenu un phénomène sur les réseaux sociaux avec plus de 800 000 followers, exposant aux quatre coins du monde, New York, Shanghai, Paris, Londres... ».

Pour finir l’année et pour les amateurs de peu de mots et de peu de philactères. Le dessinateur que l’on croit chinois Tango nous propose son travail. Peu de cases, peu de bulles donc mais de l’humour et de l’absurde. Du visuel aussi ce qui est essentiel en dessin. C’est plein de bons sens, de dérisions et c’est du comique de situations.  On peut ne pas aimer mais sourire c’est impossible de résister et rire est une possibilité forte. Pour les personnes qui aiment rire et en ce moment c’est essentiel. C’est sorti et cela ne fait pas de mal et sûrement du bien. Cela en a fait à Oncle Fumetti… Il aime rire le Vieux. ?

Tango est chinois. C’est tout ce que l’on sait ou plutôt c’est une supposition. On aimerait en savoir plus…

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 07:55

 

Le synopsis de Urban Comics :


"Le Maître des Murmures étend son emprise sur le royaume de Zhal, promettant à quiconque l'écoutera d'exaucer son voeu le plus cher en échange d'un accès total à ses yeux et à ses oreilles. Refusant ce marché de dupe, transformant les victimes du tyran en véritables espions à sa solde, Zeb Osidis s'exila il y a des années, contraignant son clan à errer sur les terres inhospitalières de Zhal. À la mort de Zeb le patriarche, rattrapé par les assassins royaux, il revient désormais à Adam d'honorer la promesse faite à son père de ne jamais céder aux avances du Maître des Murmures. Devant la misère de la famille dont il a désormais la charge, sera-t-il seulement capable de résister ?"


C'est dans la collection Indies que Urban Comics a publié ce bijou. Il s'agit du premier tome de la version française du dyptique du même nom sorti  aux Etats Unis. Une sage fantastique à  la fois héroïc fantasy. On a pu parler de Dark Fantasy. C'est à la fois un conte avec des personnages fantasmagoriques, de la SF et de la BD vaguement philophique sur l'héritage et l'honneur. Scénaristiquement c'est très élaboré. Il faut bien lire les textes,  bien prendre sa place dans l'histoire. Graphiquement c'est magnifique. Jerome Opena nous livre des planches sublimes. C'est le talent à l'état pur ce mec. Les amateurs de paysages, de plans travaillés sont soignés. C'est très fouillé. Après vient la colorisation. Matt Hollingsworth nous propose une oeuvre de très haut niveau. C'est lumineux et très recherché. Jetez juste un regard sur les planches 14, 36 ou encore 74. Superbes !!! Bref on a pas si souvent d'aussi belles BD à se mettre sous la dent ou entre les mains, Foi d'Oncle Fumetti. Allez-y sans retenue. Ce serait dommage de louper ça. 

 

Rick Remender, né en février 1973, est un scénariste et un dessinateur de comics américain. Il a travaillé avec la Marvel : Hulk, Spiderman, Uncanny Avengers, X Men Universe excusez du peu. 


Jérome Opena est un dessinateur philippin. Après avoir vécu à Taiwan il suit ses parent aux Etats Unis. Il a beaucoup collaboré avec Rick Remember et pareillement que son ami a travaillé avec la Marvel. Il a collaboré sur Metal Hurlant US avec Jodorowsky. Une pointure. 


Matt Hollingsworth est coloriste. Lui aussi est un fidèle de Rick Remember. Il est né le 17 décembre 1968 en Californie du Sud. Il a entre autre chose colorisé The Wake, un comics récompensé par un Eisner Award, et Empire of the Dead, écrit par le célèbre réalisateur Georges A. Romero. 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 12:03

 

Si vous n’avez pas fait vos cadeaux pour Noël et si ce cadeau s’adresse à un fan de BD, Oncle Fumetti vous propose sa sélection. C’est un peu élitiste certes et ce sont des valeurs sûres. Allez-y sans inquiétude. Cela s’adresse aux fans qui aiment la recherche graphique et la belle bande dessinée.

 

 

Bug de Enki Bilai chez Casterman.

 

Le synopsis de Casterman :

 

« Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, le monde numérique disparaît, comme aspiré par une force indicible. Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans une tourmente planétaire. »

 

Enki Bilal est né le 7 octobre 1951 à Belgrade. Il est dessinateur, scénariste de bandes dessinées. En 1960 il emménage à Paris. En 1967 naturalisation de lui et de sa famille. En 1971 il gagne un concours du Journal Pilote. En 1980 il publie sa première série « La foire aux Immortels ». En 1985 il fait des recherches graphiques pour Jean Jacques Annaud pour le film «Le Nom de la Rose ». Il obtient le Grand Prix du 14e Salon International de la Bande Dessinée d'Angoulême en 1987. En 2013 : Il expose au Musée du Louvre une vingtaine de photographies de tableaux célèbres dans lesquelles il dessine des fantômes « Les Fantômes du Louvre ».C'est un des plus grands dessinateurs contemporains.

 

Ar-Men d’ Emmanuel Lepage chez Futuropolis

Le synopsis de Futuropolis :

« Au large de l’île de Sein, à la pointe Finistère, Ar-Men émerge des flots. Construit en 1867, on surnomme ce phare mythique « L’enfer des enfers ». Sa lumière veille les navires, et les protège des récifs menaçants. Les hommes se sont succédés pour l’entretenir, sentinelles d’une côte déchiquetée que les marins redoutent. Germain, dans les années 1960, est l’un de ces gardiens téméraires et solitaires. Dans l’édifice isolé, contre vents et marées, il a trouvé son exacte place, emportant là ses blessures et son abandon d’une vie sur terre, avec les autres hommes. L’album est publié accompagné d’un DVD, « Les gardiens de nos côtes. »

Emmanuel Lepage est breton de Saint Brieuc. Il est né en 1966. Il est scénariste, dessinateur et coloriste. Plus de 20 œuvres déjà à son actif. Il a travaillé avec beaucoup de maisons d'éditions : Ouest France, Soleil Productions, Futuropolis, Daniel Maghen, Vents d'Ouest ou Dupuis et le Lombard. Une carrière riche de travaux de qualité commencée en 1987.

 

Variations de Blutch chez Dargaud.

Le synopsis de Dargaud :

« Quels sont les albums qui vous ont le plus marqué ? Blutch, en authentique passionné de la bande dessinée et de son histoire, répond ici à cette question et redessine, relit, parfois joue et modifie une page ou une séquence d'un grand maître. Fascinant exercice qui voit un des auteurs de bandes dessinées les plus intéressants au monde reprendre, pour chercher « à comprendre comment ils faisaient », entre autres Morris, Franquin, Jacobs et aussi Manara, Graton, Lauzier, Pétillon et beaucoup d'autres ».

Blutch, Christian Hincker est né en 1967 à Strasbourg. Il publie depuis une vingtaine d'années. Il est découvert lors d'un concours de Fluide Glacial. On le dit influencé par Jean Claude Forest et Daniel Goossens. A chacun son avis. Il a beaucoup publié et a été primé. Il a travaillé avec Le Seuil , Futuropolis, L'Association, Dargaud. Il a été découvert par Fluide Glacial. Il est un dessinateur-phare de son époque.

Guirlanda de Lorenzo Mattotti et Jerry Kramsky chez Casterman.

Le synopsis de Casterman /

 

« Un conte initiatique à la fois drôle et poignant. Après avoir interrogé les Esprits des fumées, Hyppolite part à la recherche de sa femme enceinte. Inquiet et pressé par Museau Fripé, il déclenche la colère du Dieu de la Montagne en passant par la Gorge du Mont Rauque et brise l'harmonie qui règne habituellement au pays de Guirlanda ».

 

Lorenzo Mattoti est né en janvier 1954 à Brescia, en Italie.  Il étudie l’architecture puis vient au graphisme. Il est illustrateur et auteur de BD. Il a collaboré avec Le Monde et Le New Yorker. Il révolutionne son art. Un artiste contemporain parmi les plus grands.

 

Fabrizio Ostani, alias Jerry Kramsky, rencontre Lorenzo Mattotti et devient son scénariste. Leur amitié de longue date nous a donné de multiples albums de bande dessinée : Labyrinthe, Docteur Nefasto, Murmure et plus récemment Dr. Jekyll et Mr. Hyde ; ainsi que des livres pour enfants : Grands Dieux et Un soleil lunatique par exemple.

Quatre BD pour Noël : Le choix d’Oncle Fumetti.
Quatre BD pour Noël : Le choix d’Oncle Fumetti.
Quatre BD pour Noël : Le choix d’Oncle Fumetti.
Quatre BD pour Noël : Le choix d’Oncle Fumetti.
Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 12:03

 

Le synopsis de Casterman :

« Un homme arpente Venise hors des sentiers touristiques, sur les traces de son histoire familiale. Il se surprend parfois à flâner, se perd le long des canaux, s'arrête pour observer. A mesure que les brumes du passé se dissipent, c'est une nouvelle cartographie de la Sérénissime qui se dessine : contemplative et intrigante, majestueuse et intime. »

Une sortie posthume de Jiro Taniguchi. Un album de ce géant de la BD c’est toujours un moment particulier. Un plaisir pour les fans et une découverte pour les autres. Cela ne laisse pas indifférent. C’est toujours pensé et travaillé. Sensible. Cet auteur nous aura toujours surpris par sa simplicité et par son intellectualisme. Cela doit s’appeler l’élégance ou le raffinement. Le style est inimitable. A mi-chemin en la BD européenne et le manga. Le graphisme se prête bien à la retranscription de l’architecture de Venise. Pour les amateurs de cette ville, l’atmosphère est bien rendue. C’est un carnet de voyage alors est-ce de la BD ? Non pour certains et oui pour d’autres. Pour Oncle Fumetti, Jiro Taniguchi est un maître du 9e art. Et cela, ça ne se discute pas.

Jiro Taniguchi est né le 12 août 1947 au Japon. Il débute dans la bande dessinée en 1970. Il publie de nombreux ouvrages associés notamment à Natsuo Sekikawa. À partir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul de nombreux albums, dont L'Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain ou encore Terre de rêve, publiés par Casterman. Le premier volume de Quartier Lointain a remporté, lors du Festival d’Angoulême 2003 deux prix. Il est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2011. Il nous quitte en février dernier. 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
3 décembre 2017 7 03 /12 /décembre /2017 10:52

Une vidéo courte comme toujours mais raffinée et élégante comme peut l'être Venise et l'Italie.Très belle présentation du travail de Enki Bilal qui a sorti Bug il y a peu. Un pur plaisir. Merci à Artcurial pour cet emprunt. 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 12:19

 

Le synopsis de Casterman :

 

« Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, le monde numérique disparaît, comme aspiré par une force indicible. Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans une tourmente planétaire. »

 

Enki Bilal est de retour. Le Vieux Fumetti sait qu’il n’apprendra rien aux aficionados de ce leader du 9e art. Il aura fallu attendre 3 ans pour voir apparaître un nouvel album. Le « Mister » ne s’est pas arrêté mais c’est un artisan et une nouvelle création demande du temps, pour l’écriture comme pour le travail graphique. Nous le savons tous précis et exigeant. Un nouvel album donc qui traite de sujets dans l’air du temps. En effet après maints sujets politiques ou géopolitiques (Les Phalanges de l’Ordre Noir, Partie de chasse, avec Pierre Christin), de rêves d’immortalité (La trilogie Nikopol), de cauchemars obscurantistes prémonitoires (Le cycle du Monstre), ou de planète recadrant les humains (La trilogie du Coup de Sang), il aborde non sans brio le monde digital en nous confrontant à ce monde d’addictions et d’enjeux multipolaires… Un vrai régal dans un style qui lui est propre si connu et reconnu. A lire absolument.

 

Enki Bilal est né le 7 octobre 1951 à Belgrade. Il est dessinateur, scénariste de bandes dessinées. En 1960 il emménage à Paris. En 1967 naturalisation de lui et de sa famille. En 1971 il gagne un concours du Journal Pilote. En 1980 il publie sa première série « La foire aux Immortels ». En 1985 il fait des recherches graphiques pour Jean Jacques Annaud pour le film «Le Nom de la Rose ». Il obtient le Grand Prix du 14e Salon International de la Bande Dessinée d'Angoulême en 1987. En 2013 : Il expose au Musée du Louvre une vingtaine de photographies de tableaux célèbres dans lesquelles il dessine des fantômes « Les Fantômes du Louvre ».C'est un des plus grands dessinateurs contemporains.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti