Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:07

Le synopsis de Casterman :

 

«La collection Ecritures a dix ans ! Depuis 2002, dans un format original qui ne s’interdit ni l’ampleur ni l’exigence, Ecritures accueille à la fois les nouveaux talents et des traductions d’œuvres étrangères remarquables par leur ambition, leur qualité ou leur sophistication narrative. Autour de Jirô Taniguchi qui en est très tôt devenu la figure de proue, des auteurs de tous les horizons géographiques et narratifs (Baru, Seth, Mattotti, Craig Thompson, Chester Brown, Georges Bess, Kim Dong-hwa, pour n’en citer que quelques-uns) sont venus s’agréger à ce projet innovant, souvent d’inspiration littéraire. Pour accompagner ce dixième anniversaire, Casterman a proposé à dix auteurs de tous horizons (certains francophones comme Cati Baur ou Fred Bernard, mais aussi de nombreux étrangers, anglo-saxons, japonais ou européens) de créer chacun une histoire originale d’une vingtaine de planches, à partir d’un « pitch » commun. L’amorce de La Villa sur la falaise est de Benoît Sokal : en bord de mer, une tempête d’une rare violence a littéralement coupé en deux une villa située sur un promontoire rocheux, exposant soudain à la curiosité de tous l’intimité d’une maisonnée et d’une famille, dans un curieux spectacle conjuguant l’incongru et l’indécent… »

 

lavillasurlafalaise.jpg

 

 

 

Point de départ scénaristique : «la femme s’appelle Charlotte, elle a un enfant et a perdu ses parents, la maison est à moitié détruite, coupée en deux par une tempête et elle a comme seul voisinage un écrivain ». Simple mais efficace est en tout cas très jolie idée que celle-ci. Ce livre, cet album-collectif paru le 24/10/2012 permet de mettre en parallèle sur une idée, le travail, et l'imagination d'auteurs de bande dessinée. C'est d'autant plus intéressant que ces auteurs sont de cultures différentes. Il n'est pas possible et sûrement dénué de raison et d'intérêt de comparer des travaux de cet ordre. Chacun s'exprime et chacun le fait. Le plaisir réside dans le fait de mettre en face des visions et des travaux artistiques. Les lecteurs auront tous des avis différents en fonction de leurs sensibilités. Chacun des auteurs y est allé de son talent et de sa créativité et c'est passionnant à regarder. Le Vieux Fumetti a ses chouchous et il les garde pour lui. C'est en tout cas une jolie idée et une jolie œuvre. Le Pitch de départ trouvé par Sokal permet la poésie, l'audace, l'humour...tout en fait. C'est un livre à offrir et en tout cas à lire.

 

Pas de biographie cette fois-ci...ils sont trop nombreux !!!!!

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 15:17

Montaigne.jpg

 

Rencontre très agréable entre Thimothée Montaigne et Oncle Fumetti. Merci à la librairie Azimuts de Montpellier.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 19:18

le synopsis de Glénat :

 

« Après avoir pillé le trésor de l’empereur aztèque Moctezuma, le groupe d’aventuriers missionné par Cortés a pris la fuite et connaît l’enfer dans la jungle… Ce ne sont pas tant les attaques incessantes des indiens Otomis qui les inquiètent, mais surtout l’apparition d’une créature végétale et infernale : Txlaka, fils des racines de l'Oqtal. Heureusement pour eux, la violence Txlaka est aveugle, et frappe aussi les Otomis. Poussé par une force inconnue, Hernando Arroyo a ingéré l’une de ces racines, contenue dans une amulette volée à l’empereur aztèque. Une pulsion qui scellera le sort des aventuriers... »

 

9782723491570-L

 

Deuxième opus des aventures de nos héros dans la jungle sud-américaine. C'est un livre superbe. Il n'y a pas tant que cela des bandes dessinées dans des univers de ce style. On sait que Torton et

quelques autres ont produit quelques albums sur ce thème mais cela reste rare. Il est vrai que c'est une culture qui est méconnue de nous européens et il est mal aisé de s'y frotter. Dufaux et Xavier y réussissent à merveille. Les indiens Otomi sont très bien rendus et ils sont féroces à souhait. Il y a aussi cette magnifique créature appelée Txlaka. Je dois dire que la planche où on la voit apparaître est superbe. C'est un très beau travail de graphisme. La deuxième couverture est égale en qualité à celle du premier tome qui est un appel à la prise en main. Une fois le livre ouvert difficile d'en sortir. On passe de page en page avec plaisir. Les personnages vivent et meurent, mais pas tous, en apportant la dramaturgie indispensable à ce suspense maîtrisé. Un bel ouvrage au sens propre comme au figuré. Il est sorti aujourd hui. A ne pas rater.

 

 

Jean Dufaux est belge et est né en 1949. Il étudie à l'Institut des arts et diffusion de Bruxelles. Il devient journaliste. Très vite il rejoint le «Journal de Tintin». Il est un auteur majeur de la BD européenne. Il nous a livré de magnifiques séries de qualité telles que : Giacomo C, Ombres, Rapaces ou Murena...et bien d'autres.

 

Philippe Xavier est né en 1969. Très vite le continent américain aura sa préférence...Argentine, Chili, Etats Unis. Aux USA, il dessines des comics pour «Heavy Metal» ou le «Frank Frazzetta Illustred»..une référence. Il revient en Europe et collabore avec les éditions Soleil, Le Lombard ou...Glénat. Sa collaboration avec Dufaux est mature et nous livre de beaux livres structurés.

 

 Dufaux-copie-1.jpg   Xavier-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 10:12

affiche5jbd-2012.jpg

 

 

Joli festival en cette fin de semaine avec des invités de marques : Wasterlain, Azara, Maury, Casini, Lepage, Katym, Le Hir...Faites vous plaisir.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 06:00

Le synopsis de Soleil :

 

«Ils sont quatre anciens amis qui se sont perdus de vue depuis des années...Un homme politique, William Peter Stahl, fait son apparition et brigue un des plus hauts postes de l’Etat. Les quatre connaissent le passé et l’identité de cet homme qui a commis des crimes atroces, il y a plus de trente ans…A l’époque, Daryl, Zack, Curtis et Jesse, grands fans de super-héros, avaient formé un groupe secret nommé les « Vigilantes » pour le repousser. Pour les ex « Vigilantes », le temps est venu de s’associer à nouveau pour arrêter cet homme qui est l’incarnation même du mal…»

 

x9782302023444_1_75.jpg.pagespeed.ic.YD_upsm36r.jpg

 

Pour ceux de la génération qui ont lu Strange,cette série est un retour aux sources....Aux sources du plaisir. C'est le tome 2 et cela fait en effet du bien de parcourir ces pages avec des personnages ordinaires qui au gré des circonstances deviennent extraordinaires. Tous les quadra et les quinquagénaires sauront de quoi parlent le Vieux Fumetti quand ils auront entrouvert le livre. C'est un retour vers les comics de la belle épique avec une actualité brûlante et malgré tout, ce qu'il faut de modernité. Comme si Stan Lee et Jack Kirby avaient écrit leurs BD à notre époque. Le scénario est très actuel. Cela se situe dans un univers US mais les faits sont modernes ; avec ces mitraillages dans les universités, la corruption et une persistance à ce que certains hommes politiques puissent être corrompus et de moralité douteuse. C'est une BD franco-belge en 48 pages grand format avec une couverture «hard cover » mais traitée comme un comic. Cette mixité fonctionne bien. On s'en était déjà rendu compte sur l'opus 1. Dans cet album, les héros prennent plus leurs places. Nous les découvrons un peu plus et l'intrigue est plus dense. C'est rondement mené et on sent le plaisir qu'on eut les auteurs à travailler le style, la narration, les couleurs...Tout quoi. Il y aurait quatre albums. On en viendrait presque à espérer que cela aille au delà. Bon signe non ?

 

Jean Charles Gaudin est né en 1963. Il est intéressé par le cinéma et travaille à des courts métrages ou des films institutionnels. Il rejoint vite le monde de la BD par le biais du scénario. Il est très vite prolixe et collabore avec des bons ; Danard, D'Fali ou André Muti. Puis viennent le temps des collaborations avec Sieurac ou Peynet avec les Princes d'Arclan ou le Feul. Il est prolixe et tout à tout les thèmes du 9ème Art.

 

Riccardo Crosaest italien et est né en 1967 à Syracuse. Il vit à Ravenne. En 1998 il remporte au Comic'on de Naples le prix du meilleur Espoir en dessin. Il travaille avec des maisons d'éditions italiennes prestigieuses avant que le marché français ne l'appelle. Il collabore ainsi avec Le Lombard, Les Humanoïdes Associés et Soleil.

 

103.jpg   964.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:25

Il est deux personnages qui sont indissociables du monde de la BD des années 70/80. Fumetti veut évoquer Julio Ribera et le Vagabond des Limbes. Le premier est espagnol et est né en 1927 à Barcelone. Il commence sa carrière très tôt dans son pays d'origine . Vers 1954 il émigre pour la France. Il commence par illustrer des séries comme l'on appelle des « feuilletons » à cette époque pas si lointaine. Il collabore ainsi avec des journaux tels que le Dauphiné Libéré ou l'Aurore.

Il est dans une période de sa carrière durant laquelle il travaille sur des projets qui traiteront de Science Fiction. A partir de 1965, il collabore avec Pilote et créée Dracurella. C'est autour de 1975 que naît, avec au scénario Christian Godard, Le Vagabond des Limbes.

 

  Vagabonddeslimbes-copie-1.jpg  

 

Le Vagabond des Limbes est un personnage nommé Axle Munshine. C'est un fonctionnaire de haut rang dans une organisation inter-galactique. Il décide d'enregistrer ses rêves ce qui est interdit. Il est donc proscrit suite à cette faute et part sur le vaisseau spatiale «Dauphin d'argent » à la recherche de Chimeer, jeune femme rencontrée dans un rêve et dont il s'est épris. Il est accompagné de Musky, jeune adolescent(e), personnage peu commun à l'age indéfini, puisqu'il (elle) est immortel(le), qui change de sexe au fur et à mesure de l'avancement de ses sentiments amoureux pour Axle. A partir de ce postulat de départ, la thématique permet tous les univers, toutes les aventures avec les créatures les plus étranges et imaginatives. Le talent des deux créateurs permettront tous les défits et

l'univers de cette série reste encore aujourd'hui un des plus extraordinaires du 9ème Art. Le graphisme est excellent et indémodable. La colorisation est datée mais en phase avec l'époque et le récit. Les aventures du Vagabond des Limbes dure depuis 40 ans et environ 31 albums. Dargaud est l'éditeur de cette œuvre très particulière. Des Intégrales sont déjà parues. Si vous ne connaissez pas Oncle Fumetti vous conseille de la découvrir. On n'en sort pas intact tant c'est riche et hors norme.

 

Couv 114606  Vagabonddeslimbes31 15012004

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:38

City-Hall-Dedicaces.jpg

 

Merci à eux et beaucoup de succès au tome 2.... Chez Ankama.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 05:16

Le synopsis de Acte Sud :

 

« L'album consiste en une adaptation en bandes dessinées de sept contes fantastiques de l'écrivain américain culte Howard P. Lovecraft."

 

l-invisibleetautrescontesfanatstiques.jpg 

 

Aujourd 'hui c'est jour de Fête. C'est le 300ème article d' Oncle Fumetti. C'est aussi la première chronique sur un livre de la Maison d'édition Acte Sud. Mais surtout, la chronique est rédigée sur un livre tiré de nouvelles de Lovecraft mises en BD..Allez on y va.. Le créateur néerlandais Erik Kriek nous fait le plaisir de mettre en dessins quelques unes des nouvelles, les meilleures du Grand Lovecraft. Ces histoires horriblissimes  sont parmi les plus belles du genre. Excusez du peu...Dagon, Je suis d'ailleurs, La couleur est tombée du ciel, l'invisible et le cauchemar d'Innsmouth. Le style de Kriek se prête à merveille à cet exercice. Le noir et blanc qu'il fait sien est très inspiré par celui que nous pouvions trouver chez EC Comics. Pour les profanes, Entertainment Comics est une maison américaine de comics des années 50 qui a publié quelques œuvres majeures du 9 ème Art US ; The Crypt of Terror, Vault of Horror ou pour finir Haunt of Fear. Si ces publications ont inspiré Erik Kriek il ne fut pas le seul puisque Frank Miller, Alan Moore ou Art Spiegelman s'en réclamèrent. En résumé, un Auteur Majeur du fantastique adapté par un artiste hollandais inspiré par le style Black & White de EC Comics. Cela se révèle d'une efficacité redoutable. ...et mieux que cela. L'adaptation est excellente et on prend plaisir à contempler la vision lovecraftienne de Kriek et à la comparer à la sienne. C' est plaisant et on se prête au jeu. Son travail est sorti dès 2011 et c'est seulement à l'automne 2012 qu'il est publié en France. Le livre est maintenant sorti. Les fans de Lovecraft ne louperont pas l'occasion. Les autres iront à

la découverte de cet univers incroyablement riche. Pensez que certains crédules imaginent même que le panthéon de Lovecraft existe vraiment...Les fous !!! Mais allez savoir ???

 

Kriek.jpg  Lovecraft01.jpg

 

 

Erik Kriekest né en 1966 à Amsterdam. Il a étudié les arts graphiques et l'illustration à l'Académie Rietveld pour Art et Design de sa ville natale. Il a publié Gutsman ou les aventures d'un faux Super Héros. Il est encore méconnu dans notre pays.

 

Howard Phillips Lovecraftest né en 1890 à Providence. Il est considéré comme un des auteurs majeurs de la littérature fantastique et de Science Fiction. Stephen King a dit de lui qu'il était « le plus grand artisan du récit classique d'horreur du vingtième siècle ». Il a influencé une multitude de créateurs que ce soit dans la peinture, dans la littérature ou le cinéma. On met en parallèle son œuvre et celle d'Edgar Allan Poe. Il meurt en 1937. Sa reconnaissance fut surtout posthume. 

 


Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 12:05

Le synopsis de Dargaud et Blake et Mortimer Edition :

 

«Cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer conduit nos deux héros à Oxford. L'Ashmolean Museum et sa célèbre collection archéologique est le théâtre de vols inexpliqués auxquels sont liés une série de meurtres tout aussi mystérieux. Tels les héros d'Agatha Christie, Blake et Mortimer mènent l'enquête. Yves Sente et André Juillard nous offrent une aventure dans la plus pure tradition des romans policiers britanniques.»

 

9782870971642.jpg

 

Les deux héros mythiques du 9ème Art sont de retour et c'est un vrai plaisir de les retrouver. On ne va pas se la jouer nostalgique. C'est vrai qu'ils ne sont plus, et c’est malheureux, depuis longtemps, cornaqués par Jacobs. Le Vieux Fumetti le regrette bien évidemment mais c'est quand même une belle réussite que ces deux personnages puissent continuer leurs enquêtes sans que les puristes, et Fumetti en est, y trouvent à redire. La ligne claire est là. Tout est en place. C'est comme suivre les aventures de Poirot jouées par David Suchet, on a le sentiment que cela se bonifie avec le temps. Alors oui ce n’est plus vers les livres du passé qu’il faut se tourner. Le scénario est très intéressant. Faire se dérouler l’action dans le musée Asholean le rend riche par le style architectural, la qualité des collections classe l’histoire. Le fait que cela se déroule à Oxford donne du cachet à l’ ensemble et un côté « So british » qui sied bien à ce livre. Cela remet les personnages dans leur contexte. En résumé, on en a pour son argent et son plaisir. Allez-y sans hésitation. C’est un 64 pages et il est sorti le 16novembre.

 

Yves Senten'est plus à présenter. Il est diplômé de l'American High School de Chicago.Il est licencié en Affaires publiques et Internationales. Le droit menant à tout, il se tourne vers la Bande Dessinée et l'écriture. En 1991 il devient rédacteur en chef des différents magazines de l'éditeur le Lombard. Il rénove cette maison tout en ne renonçant pas à ses scénarios. Il reprend avec brio les destinées de Blake et Mortimer pour Dargaud.

 

André Juillardest né en 1948 à Paris. Il dévore enfant la BD de Hergé, Jacobs et Bob de Moor. La ligne claire l’imprègne. En 1967 il entre aux Arts Décoratifs à Paris. Il y rencontre Martin Veyron et Jean Claude Denis. Il créée les 7 vies de l’Epervier. Il devient un dessinateur de BD « historique ». Sa carrière se poursuit avec beaucoup de richesses et de réussites. La reprise de Blake et Mortimer se profile pour notre plus grand plaisir.

 

  sente_yves-1-.jpg    juillard_andre-1-.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 13:00

Le synopsis de Dargaud :

 

« Dans ce dixième tome, Stephen Desberg et Enrico Marini ne reculent devant rien pour mener le Scorpion au plus près de la vérité. Les intrigues entre les Latal et les Trebaldi s'intensifient, le pape est de plus en plus isolé et le Scorpion n'a qu'un seul but : rendre justice à sa mère. Le Scorpion saura-t-il enfin qui est son père ? Flash-back et révélations au coeur même du pouvoir, à Saint-Pierre... »

 

9782505015031.jpg

 

Tous les fans du Scorpion le savent déjà, l'album n° 10 des aventures du Scorpion est sorti. Alors que devons nous en penser ? Tout d'abord le dessin. Enrico Marini a été à la hauteur. Certes il fait du Marini mais on ne lui demande pas autre chose tant son style est esthétiquement équilibré. Les personnages sont beaux, séduisants. Le Vieux Fumetti a une forte préférence pour Méjaï mais personne ne lui en voudra. La continuité donc. La colorisation est réussie mais connue, prévisible. Pas de raison de changer quoi que ce soit. On ne trouble pas le fan, le succès étant là on assure et c'est normal. Le scénario maintenant...Desberg dévoile encore un peu plus l'histoire de notre héros. Dans cet opus on apprend qui est son père. Le Vrai. Ce n'est pas celui que l'on attendait et les circonstances de sa naissance n'étaient pas prévisibles non plus. C'est bien. Cet album est à la fois une chute, une fin et dans le même temps on sent une nouvelle ère se faite jour. Les fans vont donc être rassurés leur personnage favori va rebondir et perdurer. C'est bien parce que même Fumetti s'y est attaché. C’est sorti donc....

 

Enrico Marini est italien. Il est né à Liestal en 1969 en Suisse. Il vient à la Bd très tôt à l’âge de 14 ans. Il étudie à Bâle dans une école des Beaux Arts. Sa carrière débute dès 1987. Il est à la fois scénariste et dessinateur. Il est talentueux tant par son dessin que par son talent de narrateur. C’est avec certitude un des plus grands dessinateurs contemporains.

 

Stephen Desberg est belge. Il est né en 1954. Il commence à scénariser dès 1978 dans le journal de Tintin édité par Le Lombard. Il écrit les aventures de Tif et Tondu publiées par Dupuis et dessinées par Will. Puis viennent les séries 421, Mic Mac Adam, Jimmy Tousseul ou Willy the Cat.

C’est un scénariste chevronné qui passe d’un style à un autre avec la même efficacité et la même créativité.

 

marini_enrico-1-.jpg  desberg_stephen-1-.jpg


Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti