Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 06:55

 

Le synopsis de Dargaud :

« Au fond de la forêt équatoriale, dans le palais de T'Zée, la rumeur enfle. Le vieux dictateur aurait été tué. Alors que le pays s'enfonce dans le chaos d'une guerre civile, les membres du clan présidentiel vivent les derniers moments d'un régime corrompu qui disparaît. Le destin d'Hippolyte, fils de T'Zee, croise une ultime fois celui de Bobbi, la jeune épouse du dictateur porté disparu : se révèle alors un amour impossible et monstrueux. Dans la touffeur de la nuit africaine, voici le crépuscule d'un pays imaginaire… »

Quand vous mettez deux pointures ensemble à fortiori quand elles ont déjà collaboré et se connaissent bien cela crée des étincelles. Dans le cas ici. Les deux créateurs se complètent de se bonifient mutuellement. Le sujet est maitrisé. Les pages sont très représentatives du savoir- faire de Brüno. Couleurs chaudes. Belles grandes planches très claires. De la ligne claire sous contrôle. Bien fait. Bien vu. De son côté Appollo maitrise la narration et la dramaturgie. Top !!! Une BD réussie. On en manque en ce moment.

 

Brüno de son vrai nom Bruno Thielleux en né 1975 en Allemagne. C’est à Rennes qu’il obtient une maîtrise d’arts plastiques. Il a également un parcours riche dans le monde de la BD. A 21 ans il fait déjà paraître ses premières œuvres aux éditions La Chose. En 2001, il travaille pour Vents d’Ouest sur une série policière. Il réalise une série à «quatre mains » disponible sur internet avec Pascal Jousselin. Puis il collabore avec Dargaud avec Appollo. Il sort aussi Atar Güll avec Fabien Nury déjà, puis Tyler Cross et de nouveau Appollo.

Olivier Appollodorus alias, Appollo est né en 1969 en Tunisie. Déjà au lycée il fonde avec des amis (comme Téhem, Li-An et Serge Huo-Chao-Si) un journal de bande dessinée, ‘Le Cri du margouillat' (qui s'arrêtera en 2001). Il poursuit une carrière de scénariste pour les éditions Vents d'ouest. Il collabore ainsi sur la série en trois tomes "Une aventure de Louis Ferdinand Quincampoix" entre 1991 et 1992. Après la mort de Mad, Appollo rentre à la Réunion, où il devient professeur de lettres.  Il part au Nigéria effectuer son service national comme coopérant. À son retour sur l'île, il poursuit son activité de scénariste et publie, avec Serge Huo-Chao-Si, "La grippe coloniale" (Vents d'ouest, 2003). L'album obtient le prix de la critique au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en 2004. Dès lors, Appollo multiplie les collaborations : avec Li-An, Manu Brughera, Lewis Trondheim ou encore Brüno.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti