Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 11:03

 

Le synopsis de Gallimard :

« New York, 1954. Sur le toit d'un immeuble, une jeune femme s'occupe patiemment des ruches qui l'entourent et semble attendre quelque chose. Dans l'immeuble d'en face, un caïd de la pègre reste cloîtré chez lui à l'exception d'une mystérieuse sortie hebdomadaire. Ils ne se connaissent pas, mais ils se voient. Entre eux, le vide, une voiture de flics et un parc dont l'accès est réservé à quelques privilégiés. Qu'est-ce qui pourrait lier cette ancienne danseuse de l'Opéra de Paris et cet homme insaisissable que tout le monde craint ? »

Très belle Bande Dessinée que celle-ci. C’est par un trait très fin et raffiné que Christian Cailleaux a choisi de traduire les mots de son scénariste le très actif Timothée de Fombelle. Il s’agit d’une aventure new yorkaise d’une jeune femme lancée dans une inrigue policière très élégante par le contenu et la dramaturgie. C’est esthétique, très travaillé et les planches limpides et très peu bavardes s’enchainent tout en nous laissant découvrir cette intrigue intéressante et classieuse. C’est beau et simple à la fois et il convient de lire plutôt que d’en parler donc on vous laisse lire. A noter une très belle colorisation.

Christian Cailleaux est né en 1967. Il est de La Garenne-Colombes. Il étudie les Lettres et la Philosophie puis il intégre l’ École Nationale d'Art de Cergy. Il devient illustrateur. Il part pour l’Afrique où il anime des ateliers de dessin dans les Centres Culturels ou les Alliances Françaises d'une quinzaine de pays du continent. Il sort un premier album chez Dargaud. Puis après avoir collaboré avec la Maison Treize Etrange, il publie entre 2003 et 2005 sa première contribution au catalogue de Casterman. Puis vient en 2006, Frankenstein chez Albin Michel Jeunesse, sur une adaptation de Michel Piquemal. Après deux voyages en Inde en 2005 et 2006, le récit de cette expérience sur un nouveau continent a donné lieu à Tchaï Masala, paru chez Treize Etrange en mai 2007. Encore à propos de mers et de lointains, un nouvel album intitulé R97, les hommes à terre, en collaboration avec l'écrivain Bernard Giraudeau, est paru en avril 2008 aux éditions Casterman. Le voici au dessin sur cette création.

 

Timothée de Fombelle est né en 1973. Il est le scénariste de ce projet. Il se passionne très jeune pour le théâtre et l'écriture. En 1990, il fonde les «Bords de Scène», compagnie théâtrale étudiante, qui sera le laboratoire de ses premiers textes. Il devient aussi professeur de lettres et enseigne dans la région parisienne et au Vietnam. Il a très tôt un parcours très riche dans le monde du Théâtre. En 2006 et 2007, il publie son premier roman «Tobie Lolness» chez Gallimard Jeunesse. Ce livre en deux volumes est traduit dans vingt-neuf langues. Il a reçu une vingtaine de prix, parmi lesquels le «Grand Prix de l'Imaginaire», le «prix Tam-Tam», le «prix Sorcières», le «prix Saint Exupéry» et plusieurs prix européens : «Marsh Award» (G-B), «Crayon d'argent» (Pays-Bas), «Premio Andersen» (Italie). Après un lot plus certain de publications, en février 2014, son roman «Céleste ma planète» inspire à l'Orchestre national d'Ile de France une adaptation sous forme de conte symphonique pour voix et orchestre, publié en coffret livre-CD et joué à la Salle Pleyel. Cet homme ne s’arrête jamais et le voici dans ce projet de BD très en phase avec son parcours.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti