Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 06:55
La page érotique d'Oncle Fumetti...Lucifera et Leone Frollo

Lucifera est une héroïne éponyme d'une bande dessinée populaire italienne des années soixante-dix. A la base Lucifera est une démone. Une succube. Elle est donc vouée au Mal. Et elle s'en donne à cœur joie. Si l'on peut dire ou écrire. Les pages que l'on trouve dans ce périodique un peu « old fashion » sont très érotiques. Voire SM ou très proche du bondage. Cela y ressemble. Elle semble habiter une Europe du Moyen-Age peuplée par des donzelles, des chevaliers et des chiens à trois têtes.

La bande dessinée a été publiée par Lucifera Ediperiodici en Italie et comporte 170 albums parus entre 1971 à 1980. Une édition française a également existé et fut publiée par Elvifrance. Un peu moins prolixe que sa consoeur italienne puisque 99 recueils furent publiés entre 1972 et 1980.

De nombreux artistes ont travaillé à cette série. On croise de manière aléatoire ; Edoardo Morricone (aka Morrik, qui a ensuite travaillé sur d'autres bandes dessinées italiennes telles que Biancaneve, Satanik et Djustine), Leone Frollo et Tito Marchioro. Lucifera est l'un des nombreux personnages de la tradition du 9ème Art Italien.

Celui qui dessina les 15 premiers tomes est Leone Frollo. Il est né à Venise en 1931. Il travaille dans l'architecture puis en vient vite au dessin dès 1948. Il commence par le western et les dessins sur la guerre. Dès 1970, il dessine pour des éditeurs des dessins érotiques pour adultes dans Lucifera, Biancaneve, Naga. Il est un des maîtres italiens de la Bande Dessinée mais aussi et surtout de la BD érotique. Il trace un sillon fort dans cet art si particulier.

La page érotique d'Oncle Fumetti...Lucifera et Leone Frollo
Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 06:55

Hugo PRATT évoque le personnage de Corto Maltese, la religion (il croit en quelque chose, mais pas ce Dieu), le plaisir de boire. Images d'archive INA.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 06:55
Les bonnes lectures d’Oncle Fumetti…La Bande Dessinée de Llobera et Oltra chez Eyrolles Editeur.

Olivier Thierry dans son éditorial du gratuit Zoo de ce mois a raison d’écrire que les mois de mai et juin sont pauvres en sortie. Pourtant on ne s’arrête pas de lire. « En mai fais ce qu’il te plait » donc on devrait pouvoir continuer à lire… Enfin le Vieux Fumetti a puisé dans sa bibliothèque pour exhumer un vieux bouquin. Bon !!! C’est pas jeune jeune. C’est une espèce de bible qui en 1977 permettait aux profanes d’apprendre le B.A Ba de la Bande Dessinée. Il s’agissait pour les deux auteurs, Espagnols de surcroît, de nous présenter les techniques de base. C’est très bien écrit et très bien illustré. C’est un book de 327 pages découpé en leçons. Cela passe par 8 leçons. On commence par l’histoire du 9ème art on passe aussi par la Bande Dessinée du Far West pour finir par l’effectisme des tons. Tout un programme. C’est très complet mais désuet parce qu’il faut imaginer que les auteurs n’ont peut-être jamais connu Photoshop. Pas grave le dessin au rotring existera toujours. N’est-ce pas ? Bon vous aurez du mal à le trouver mais sur ebay ou dans un vide-grenier allez savoir !!!! Eh oui le Vieux Fumetti est aussi ancien que ses bouquins.

Joseph Llodra est espagnol mais aussi illustrateur. Il a été ce que l’on appelle « layoutiste ». Les pros sauront de quoi Oncle Fumetti veut parler. Il a eu son heure de gloire dans les années 70 dans son pays.

Romain Oltra est tout aussi espagnol. Il est la plume de ce livre. Il sait mettre en texte les dessins de son compère. C’est clair et simple à appréhender. Sa bio nous indique qu’il fut critique de cinéma.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 06:55
Paroles de BD… Albert Uderzo.

«…À mes débuts dans la bande dessinée, j'illustrais des aventures réalistes comme Belloy, Le Prince Rollin, Arys Buck pour O.K. ou même Captain Marvel Jr. dans la revue Bravo ! Ce n'est qu'ensuite que j'ai commencé à déformer mes traits, à leur donner une énergie comique. Un peu comme Morris avec Lucky Luke. C'est un génie en cela qu'il a inventé le « cheval comique ». Personne avant lui n'avait réussi à dessiner un cheval d'une manière aussi drôle ! J'avoue que moi-même dans les aventures d'Astérix, lors que je dessine des chevaux, je m'inspire parfois des chevaux de Morris… »

Tiré d’une interview de Olivier Decroix dans le Figaro le 25/01/2010.

Albert Uderzo né Alberto Aleandro Uderzo est né le 25 avril 1927 à Fismes. Il est dessinateur et scénariste de bande dessinée. Il est le créateur avec René Goscinny de la série Astérix, notamment. Il réalisera 34 albums des aventures d’Astérix et d’Obélix. Son personnage apparaît dès 1959.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 06:55

Une vidéo du dimanche matin pour se faire du bien aux yeux. Maître Kirby.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 06:55

Une ode à cet artiste génial qui manque à tous. Merci à Universcience.tv.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 06:55
Carnets de Joann Sfar – Et si Dieu existe de Joann Sfar chez Delcourt.

Le synopsis de Delcourt :

«Je traverse une crise où tout me ramène à la foi. Mon père est mort. Je me suis séparé. Mes amis de Charlie se sont fait abattre. Je me sens autant paumé que mon pays et je cherche à retrouver, à défaut de Dieu, ma bonne étoile. C'est pourquoi je reprends mes carnets, pour trouver de petites réponses à des problèmes dont j'ai l'impression qu'on se les pose tous. Et qui peuvent se résumer, dans tous les domaines, intimes comme politiques à : comment faire pour y croire encore ? » Joann Sfar »

Les artistes sont comme nous. Ils souffrent dans leurs quotidiens et dans leurs sentiments.

Joann Sfar n'échappe à cette souffrance et à ces difficultés. Peu après les évènements de janvier. Peu après à la fois le meurtre de ses amis de Charlie Hebdo et peu après la manifestation qui a vu des citoyens se mobiliser Joann Sfar doute, s'interroge sur lui, sur la société et les communautés qui cohabitent avec plus ou moins de faciliter. Peu à dire. C'est intime. C'est à regarder et à interpréter avec sa sensibilité propre et son positionnement. Le trait est connu. On aime ou pas mais cela ne laisse pas indifférent. A découvrir absolument.

Joann Sfar est dessinateur, scénariste de BD. C'est aussi un réalisateur. Il est né à Nice en 1971.On retiendra qu'ill a coécrit les nombreux albums de la série Donjon et la série le Chat du Rabbin. Après un cursus de philosophie, Joann Sfar travaille chez l'éditeur Delcourt. Il est vu comme un scénariste. C'est un conteur. Il revendique l'héritage de l'œuvre de Fred et d' Hugo Pratt. Joann Sfar a développé en une dizaine d'années une œuvre abondante. Il a obtenu de très nombreux prix et notamment le prix du Trentenaire lors du Festival d'Angoulême en 2003.

Il est donc aussi réalisateur. Son premier film Gainsbourg, vie héroïque (2010) obtient le César du meilleur premier film. En 2012, il obtient un deuxième César, celui du meilleur film d'animation pour Le Chat du Rabbin. C'est un surdoué.

Carnets de Joann Sfar – Et si Dieu existe de Joann Sfar chez Delcourt.
Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 06:55
Paroles de BD...P'tiluc

«...Moi je devais faire de la télé. Je devais faire du dessin animé il y a une dizaine d'années. Et bon j'ai un peu été confronté à l'avis opposé de celui du créateur, à l'avis du producteur qui t'explique le critère, que la qualité c'est le chiffre en fait. Pas que ce soit quelque chose d'élégant, de raffiné et d'intelligent. La qualité c'est combien ça rapporte. Et un produit d'excellente qualité, c'est un produit pour eux, c'est un truc qui a été revendu dans 15 pays. Et quand je leur expliquais à l'époque où ils voulaient me censurer mes dessins animés qu'il y avait bien un vivant, qu'ils voulaient un dessin animé, ils m'ont dit c'est un mauvais produit, ça n'a pas été revendu à l'étranger... ». Tiré d'une interview donné à Mr Georges pour BD Trésor en 2006.

P'tiluc de son vrai nom Luc Lefebvre est né en Belgique en 1956. Alors qu'il se destine des études "sérieuses", P'tiluc se lance dans la bande dessinée à l'âge de 19 ans. Après diverses collaborations à des magazines, il débute la célèbre série Pacush Blues. Parallèlement aux Pacush, sont publiés : "Amours volatiles" (Vants d'Ouest 1987), "Ni Dieu ni Bête" (Humanoïdes Associés 1996) et "La Foire aux Cochons" (Albin Michel 2000). Il fustige les travers humains en utilisant les animaux et notamment les rats, les cochons ou les grenouilles. P'tiluc a deux autres passions : la moto et le voyage.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 06:55
Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti... L'été noir de Jean-Claude Claeys.

Le polar a toujours traité dans le monde du 9ème art. Il y a une place privilégiée. Les héros qui ont sublimé ce style sont légions. Il y a aussi le polar noir. C'est moins traité. Cela s'impose aux dessinateurs qui maîtrisent le style réaliste, le noir et blanc, les grands aplats et les ombrages. Il en existe un en France. Il a ses aficionados. Oncle Fumetti veut parler de Jean-Claude Claeys. Cet auteur est connu pour son style hyperréaliste. En fait dans sa technique, il réalise en amont des photos qu'il retravaille à l'encre de Chine. Alors bon !!! J'en entends déjà plus d'uns qui s'exclament « mais ce n'est plus du dessin ». Si,c'en est. Quel dessinateur n'a pas photographié des sites et les a repris pour ces dessins ? Beaucoup. C'est simplement pousser la technique plus avant. On ne peut reprocher à un artiste de pousser son travail au maximum de ses limites. Il travaille l'esthétisme au travers de photos. Chez lui, les femmes sont toujours belles. On les assassine et on les tue. Destinée néfaste. De lui on dit : « les bandes et les illustrations de Jean-Claude Claeys sont avant tout porteuses des fascinations qui hantent l’auteur lui-même. Le monde intérieur prolifère et le récit n’est qu’un prétexte. » Très significatif n'est-ce pas ? C'est vraiment à découvrir. Malgré tout ce style est chronophage et demande un investissement énorme en travail. Ce n'est pas à la portée de tous. Pour ceux qui pensent que Jean-Claude Claeys n'a pas sa place dans la BD, Oncle Fumetti répond « A suivre »et oui, il a été publié dans ce célébrissime périodique. Une preuve.

Pour les curieux, Oncle Fumetti propose de découvrir une des ses œuvres «L'été noir ». Elle a été publiée chez Albin Michel en 1984. C'est son quatrième album. Une histoire de psychopathe masqué qui tue des femmes sublimes. Il y a un travail superbe sur les corps féminins. Peu de textes. Des visuels très étudiés. Des planches aux cases très grandes. Noir et blanc de rigueur. Des cases énormes. Des gros plans. C'est très particulier et c'est à découvrir absolument. Il n'y a pas eu de rééditions ou d'intégrales. C'est une erreur. Cherchez sur leboncoin ou sur ebay. Cela a sa place dans votre bibliothèque.

Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti... L'été noir de Jean-Claude Claeys.
Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 06:55

Jacques Tardi dessine et commente ce qu'il fait. Passionnant. Extrait d'un documentaire sur le travail de Jean-Pierre Verney et Jacques Tardi, séquence où Tardi dessine une case de l'album "Putain de Guerre" (tome 2).". Merci aux auteurs.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti