Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 06:55

 

Le synopsis de Glénat :

« SA, 2035. Huit ans après l'apocalypse nucléaire. Personne ne sait qui, pourquoi ou comment les trois quarts des États-Unis ont été ravagés. Seule une bande transversale allant de New York à la Californie a été préservée de l'hiver nucléaire. Dans cette Amérique dévastée, comme des milliers d’autres survivants, John et sa fille Grace errent sur les routes essayant de descendre vers le sud pour y trouver nourriture, travail et un climat plus clément. Sauf que Grace n’est pas une petite fille comme les autres. Elle est ce que l’on appelle une enfant de la bombe : un mutant, un monstre recouvert de poils, muni de crocs et de griffes acérées. Mais un monstre qui aime les poupées, les bonbons et les histoires avant d’aller se coucher. Alors qu’ils entendent parler d’un centre accueillant les enfants comme elle, John et Grace décident de mettre tout en œuvre pour s’y rendre… et découvrir la réalité qui se cache derrière cette légende. »

Bessadi et Ducoudray. Ducoudray et Bessadi. Peu importe le sens en fait, l’association fait mouche.

C’est deux-là sont faits pour travailler ensemble. En tout cas le résultat est là. C’est solide et bien emmené. C’est un trait classique. Depuis Zorn et Dina le style Bessadi est identifié. Le style Ducoudray aussi. Cela matche bien donc. Le scénario de ce premier tome est bien cadré. On met l’histoire et les personnages en place mais le rythme est bon. On rentre dans l’histoire comme dans ses pantoufles. C’est confortable. On aime bien et on s’y sent bien. Bref on sait que l’on va passer un bon moment. Le coloriste qui apporte son concours, Fabien Alquier, fait un travail classique mais c’est de bon aloi. On attend la suite en s’étant attaché à cet univers. Une bonne BD.

 

Aurélien Ducoudray est né en 1973 à Chateauroux. Il est scénariste. Il touche au journalisme. Il fait du documentaire. Il travaille avec Futuropolis sur divers projets tels que Championzé, La faute aux chinois. C’est sa deuxième collaboration avec Glénat après Kidz.

Bruno Bessadi, né en 1974, est le président du Zarmatelier, atelier de bande dessinée et association d'auteurs basée sur Marseille. Il signe chez Soleil la série Zorn et Dirna qui compte aujourd’hui 6 tomes. En 2004, il contribue au tome 1 des Chroniques de Sillage, aux éditions Delcourt. En 2008, il réalise des modelsheet pour le long métrage d'animation : Prodigy :la nuit des enfants rois. En octobre 2011, il réalise l'adaptation de Boucles d'or et les Trois Ours dans la collection Pouss' de Bamboo, chez Bamboo, ainsi qu'un scketchbook aux éditions Snorgleux. Depuis 2013, il dessine sous le scénario d'Hérik Hanna la série BAD ASS, dont le style et le format sont très inspirés des comics U.S. de super-héros. La saga est publiée aux États-Unis aux éditions Dynamite en 2014.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti