Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 10:57

 

 

Le synopsis de Dargaud :

« Alors que la civilisation des oasis est à son apogée, le dieu solaire Ahura Mazda et son frère ennemi, Angra Manyu, se sont chacun choisi un héros pour prolonger leur lutte dans le monde des hommes... Mais de la rencontre entre Amru et Vivana doit naître ce qui scellera le crépuscule des dieux et décidera du devenir de l'humanité... »

En voilà un scénario et un album intéressants. Déjà on a peu l’occasion de voir le travail d’un créateur iranien. On doit remercier la Maison Dargaud pour cette nouveauté voire cette audace. Quand un tel talent parce que c’est le cas est associé à un scénariste chevronné et talentueux cela ne peut faire que des étincelles et c’est le cas. Les planches sont bien conçues. Les rythmes du récit sont maîtrisés. Il y a de la construction et une bonne utilisation de la dramaturgie. La colorisation mise en œuvre par Amad Mir est douce et agréable à l’œil. Le scénario nous sort de notre quotidien difficile et pesant du moment. On s’évade et c’est d’abord ce que l’on demande à une bonne BD ; nous divertir et nous surprendre. C’est le cas et vivement la suite.

Ahmad Mir est Iranien. Il est né en 1987. Il étudie le design à Téhéran. Il enchaîne en devenant storyboarder et dessinateur de décors dans l'animation. Puis vient le secteur du jeu vidéo comme dessinateur de personnages, enfin arrive la BD dans son cursus et l’illustration pour la presse également.

Richard Marazano est né en 1971 en Île de France. C'est un passionné d'arts, de sciences. Il intègre le célèbre atelier des Beaux-Arts d'Angoulême. Son premier album sort en 1995 aux éditions Le Cycliste avec Eric Dérian au dessin. Il s'agit de « Humain trop humain ». Il collabore ensuite avec Soleil sur la série « Zéro absolu » avec Christophe Bec. Puis viennent les collaborations avec Les Humanoîdes Associés, Glénat. La série Cuervos qu'il crée avec Michel Durand, reçoit un prix. Il est primé également grâce « au complexe du chimpanzé », dessiné par Jean Michel Ponzio chez Dargaud.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti