Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 07:55

Si vous trouvez que les sorties actuelles sont ternes et inintéressantes, cela peut arriver Oncle Fumetti ne peut que vous recommander de repartir à la source de la BD et de revenir à des séries qui ont quelques années et que vous pouvez relire et pour certains lire. Les Cités obscures répondent de près à ce concept. C’est une série de bande dessinée fantastique belge dessinée par François Schuiten et scénarisée par Benoît Peeters. Le premier tome est publié en septembre 1983. La série en compte une quinzaine tous publiés en français aux éditions Casterman. Traduits une dizaine de langues. Ces différents livres s’inscrivent dans un univers parallèle au nôtre, très architectural dans le contenu. On reconnait là Schuiten. La cohérence s’est affirmée au fil des années. Huit de ces albums pourraient être des one shots. Les autres sont narrativement différents ; récit illustré, recueil de journaux, conte pour enfants, guide de voyage, dramatique sonore, DVD vidéo. A noter que cette série a été primée dès le départ à Angoulême. C’est un gage de qualité… Et puis Schuiten et Peeters sont exceptionnels par leurs longévités dans le métier et par la qualité de leur travail.!!!

 

François Schuiten est né à Bruxelles le 26 avril 1956 dans une famille d'architectes. Il n'a que 16 ans lorsque ses planches sont publiées pour la première fois : "Mutation", une histoire courte entièrement dessinée au bic, paraît dans l'édition belge de Pilote. À l'Institut Saint-Luc, il rencontre Claude Renard avec qui il réalisera deux albums : Aux médianes de Cymbiola et Le Rail, regroupés sous le titre Métamorphoses paru chez Casterman déjà. Avec son frère Luc, il collabore avec Métal Hurlant. Il est donc le créateur avec Benoît Peeters de la série "Les Cités obscures", publiant successivement Les murailles de Samaris, La fièvre d'Urbicande, L'Archiviste, La Tour, La route d'Armilia, Brüsel, l'Echo des Cités, L'Enfant penchée, Le Guide des Cités, L’ombre d’un homme et La Frontière invisible ainsi que The Book of Schuiten et Les Portes du Possible (tous aux éditions Casterman). Ces albums ont obtenu de nombreuses récompenses. François Schuiten a également dessiné d'innombrables affiches, illustrations, sérigraphies et lithographies. Il a réalisé une dizaine de timbres pour la poste belge. Il a collaboré à la conception graphique de plusieurs films. Son parcours est exceptionnel.

Benoît Peeters est né à Paris le 28 août 1956. Il passe son enfance à Bruxelles où il est pendant trois ans le condisciple de François Schuiten. Après une licence de philosophie à la Sorbonne (Université de Paris I), il a préparé le diplôme de l’École pratique des Hautes Études sous la direction de Roland Barthes. Il est titulaire d’une Habilitation à diriger les recherches (Université de Paris I). Il publie son premier roman, Omnibus, en 1976 aux éditions de Minuit, et se consacre entièrement à l’écriture à partir de 1982, multipliant les travaux dans les domaines du scénario, de la critique, de l’édition et de la conception d’expositions. Spécialiste d’Hergé, il a publié trois ouvrages qui sont devenus des classiques Le Monde d’Hergé (Casterman), Hergé, fils de Tintin (Flammarion) et Lire Tintin – les bijoux ravis (Les Impressions Nouvelles). Il a réalisé trois courts métrages, de nombreux documentaires et un long métrage, Le dernier plan. Depuis 2001, il est conseiller éditorial aux éditions Casterman.

Les bonnes lectures d’Oncle Fumetti… Les cités obscures de François Schuiten et Benoît Peeters chez Casterman

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti