Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 11:18

 

Le synopsis de Soleil :

« À l’âge de quatre ans, Claire a quitté la Corée du Sud et vit aujourd’hui en France. Elle a un petit frère, Julien, dix ans. Soudain, un drame se produit... Leurs parents ont un grave accident de voiture : leur mère décède et leur père tombe dans le coma. Claire découvre alors une boîte cachée au fond d’un tiroir. À l’intérieur : des photos de sa mère, jeune, un petit bracelet de naissance ainsi qu’un dossier médical. Tout se bouscule en elle : elle comprend qu’elle a été adoptée... À Séoul, les nouveau-nés peuvent être déposés, anonymement, dans une boîte encastrée dans un mur : la babybox. Et à sa création, un petit garçon, Min-ki, y a été déposé. Se pourrait-il que la babybox ait scellé les destinées de Claire et de Min-ki, et qu’elles se révèlent salvatrices pour l’un comme pour l’autre ?... »

Encore une belle réalisation de Jung. Il est un habitué de ce blog. Il présente toujours un travail très soigné et poétique. Il a un trait très élégant, fin. On pourrait écrire limpide. Classe quoi !!  Les planches sont simples mais c’est le plus difficile à faire. Peu de texte juste le strict minimum. Beaucoup de sentiments sont suggérés. La dramaturgie vous attrape dès le début. Et toc vous tournez les pages pressé de regarder et non de voir la suite. C’est beau et sensible. Une colorisation minimaliste. Juste la couleur « carotte » des cheveux de Claire qui ponctue, éclaire les pages et le récit. C’est formidable. Encore un album que le Vieux Fumetti verrait bien en sélection à Angoulême. Il a un goût sûr le Vieillard.  

Jung est né en 1965 à Séoul en Corée du Sud. Il réside à Bordeaux. Il a été adopté par une famille belge en 1971. Il suit des études classiques puis en 1985 il rejoint l’atelier Saint-Luc. Par la suite il étudie à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles, en section Illustration. Parallèlement, il fait un bref passage dans le dessin animé, à la Cambre. C’est en 1987 que sa carrière prend un tournant décisif, puisqu’il rencontre Marc Michetz, qui le présente au magazine Spirou afin d’illustrer des courts récits dans Spirou et Tintin. Il entre définitivement dans le monde de la BD. Il est un habitué de ce blog.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti