Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 06:55

 

Le synopsis de Glénat : 

« Peintre surréaliste de la première moitié du XXe siècle, Paul Nash a vécu l’atrocité des tranchées de la Première guerre mondiale. Les cicatrices de cette épreuve ont marqué son œuvre à tout jamais. »

Dave McKean est une Star. C’est une Star de la BD et du comics US. Il transcende ses scénarios ou les sujets qu’il entreprend de mettre en image. Dans le cas de ce livre il décide de rendre un hommage à Paul Nash au travers cette biographie un peu fantasmée. Entre réalité, onirisme et fantastique, il explore la création de cet artiste. Dave Mc Kean parvient à transmettre  par le dessin et l’illustration, parce que cette œuvre navigue dans ces deux domaines, l’image de l’œuvre du peintre. Il rend très bien les effets dévastateurs et les traumatismes légués par la guerre. Il nous offre une plongée dans les replis de l’âme déchirée d’un artiste meurtri. Dans ce que l’on appelle les syndromes de stress post-traumatiques. Une œuvre déroutante, rare et passionnante.

 

Dave McKean, né en 1963, est un artiste britannique illustrateur, photographe, dessinateur de comics, cinéaste et musicien. Il a notamment illustré des romans de Ray Bradbury ou de Stephen King. Il commence sa carrière dans la bande dessinée  avec Neil Gaiman en publiant le roman graphique Violent Cases en 1987 il dessinera avec ce même auteur, Black Orchid, Signal to Noise (Eisner Award du meilleur album en 1993) ainsi que les mythiques couvertures de Sandman. Il nous fera ensuite découvrir Arkham Asylum sur un scénario de Grant Morrison, qui bouleverse les codes du comics américain. McKean illustre également des albums de musique d'Alice Cooper, Tori Amos, Machine Head, Michael Nyman ou Testament. Un très grand artiste contemporain.

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti