Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 06:55

Le synopsis de Casterman :

 

« 1911, entre Venise et les jungles d'Afrique équatoriale, Corto recherche le « miroir du prêtre Jean », un mystérieux objet rapporté des croisades. Sur sa route, il croise trois jeunes femmes aux destins étrangement complémentaires : Aïda, journaliste entreprenante, Ferida, exploratrice en quête de son père disparu, et Afra, ancienne esclave. »

 

Revoici notre héros. Culte, fétiche, etc… A vous de trouver votre qualificatif. C’est le deuxième opus de l’ère Diaz/Pellejero. Alors comme chaque fois qu’un personnage de ce niveau est repris il y a les pour et les contre. Oncle Fumetti est pour. Déjà Hugo Pratt ne s’était pas opposé à une suite et à une reprise. En outre les deux auteurs sont des vrais pros et des vrais fans du beau Corto et pour en finir la gestionnaire de l’œuvre du divin Hugo est particulièrement regardante. Pour le reste, l’album est sympa. Pas de trahison. Le scénario est sérieux et bien dans la lignée des albums de son créateur. Il y a pas grand-chose à se mettre sous les yeux en ce moment et les réfractaires auront tort de se priver de ce livre. Bonne lecture !!!

Juan Diaz Canales est madrilène. Il nait en 1972. Il est le scénariste de Blacksad. Il a fait également les Beaux Arts. Il est pluridisciplinaire. Scénariste, dessinateur, il supervise des séries TV et des films d'animation. Il a créé son propre studio en Espagne où il demeure. Il reprend Corto Maltese le légendaire personnage de Hugo Pratt pour Casterman avec Ruben Pellejo.

Rubén Pellejero est un dessinateur espagnol. Il est né en 1952. Il débute comme illustrateur et, il commence la bande dessinée en 1983 pour une série sur Barcelone. Il collabore principalement avec le scénariste argentin Jorge Zentner pour le compte de Casterman. Il a aussi publié deux albums chez Dupuis sur des scénarios de Denis Lapière et Franck Giroud. Il reprend pour la deuxième fois Corto Maltese après Hugo Pratt. Enorme challenge.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti