Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:12

Le synospsis de Futuropolis :

 

«Suite directe des Années Ventoline, les lecteurs auront plaisir à retrouver Mahmoud Slimani, «le petit polio» devenu grand. Entre amitiés nouvelles, coups de cafard et fumette en cachette, sa vie s'écoule paisiblement à la clinique «les jours plissés» à Nice. Mais en cette année 1973, la clinique accueille un nouveau pensionnaire, Moktar. Le jeune homme est un cousin du directeur. Bien que très vite intégré aux autres pensionnaires, il se dégage autour du jeune musulman un parfum de mystère : qui est-il, d'où vient-il ? Quel terrible secret le tourmente ? Appelant son père durant son sommeil, les nuits de Moktar semblent hantées par la mort. Rescapé de la guerre d'Algérie, le jeune harki tente en France d'oublier le passé douloureux de son pays et de sa famille. La petite vie tranquille des pensionnaires s'en trouve peu à peu bouleversée. »

 

COUSIN_HARKI_couv_WEB1.jpg

 

 

Farid Boudjellal a choisi d'aborder le thème des Harkis. C'est par l'intermédiaire de son jeune héros Mahmoud qu' il nous propose d'évoquer ce sujet toujours douloureux pour la collectivité nationale après cinquante ans. Son dessin est toujours le même, simple, doux et poétique. La Bande Dessinée permet d'aborder ce genre de sujet difficile de manière douce. Elle permet à chacun de faire le point avec ces événements qui ont vus toute une génération souffrir et devoir se remettre en cause. Ce genre d'ouvrages est nécessaire tout comme auront été nécessaire les travaux faits au cinéma ou dans la littérature plus classique. Le 9 ème art devient de plus en plus un outil culturel qui ne se contente plus de distraire mais qui aussi éduque et fait s'interroger. Ce livre est à mettre entre toutes les mains de 7 à 77 ans et même plus...Le livre est sorti. 

 

Farid Boudjellal est né en 1953. Il est d'origine algérienne par ses parents mais aussi arménienne par sa grand mère paternelle qui échappa au génocide. Après un CAP, un BEP de comptable et un parcours universitaire il se décide à raconter des histoire. En 1978, pour Charlie Hebdo il crée « Abdullah » et commence la rédaction de  « l'Oud ». Ce récit publié en 1983 chez Futuropolis reçoit de nombreux prix. Il collabore à l' Echo des savanes, à Pilote. En 1990, Soleil publie le premier volume de « Juif Arabe ». En 1999 sort le « Petit Polio » inspiré de son enfance.

 

FaridBoudjellal.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD