Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 08:37

Le synopsis de Futuropolis :

 

« Près de Collioure, tout appartient aux de Brignac : « les vignes, les maisons, les gens, enfin leur travail ». Mattéo et son ami Paulin « en savaient quelque chose, ils y bossaient, et dur encore ! Le pressoir n’était pas que dans les chaix ». Quant à Juliette, l’amour de Mattéo, recueillie par les de Brignac à l’âge de trois ans, elle est considérée par « eux » comme un membre de la famille. Mattéo, qui « n’avait pas envie d’être charitable » pensait qu’elle « faisait juste partie des meubles ». En août 1914, quand éclate la guerre, cette « saleté de chien d’aveugle qui nous tirait dans la merde et bouffait nos gosses », le destin de Mattéo bascule. Fils d’un anarchiste espagnol, disparu à jamais en mer, Mattéo, parce qu’il est étranger, échappe à la mobilisation générale.... »

 

matteo-bd-volume-1-integrale-44586.jpg

 

 

Mattéo, Gibrat. Deux noms. Une œuvre et son créateur. Une forme de chef d'oeuvre. Cette intégrale qui est sorti hier chez Futuropolis reprend et solidarise les deux premiers tomes de cette saga qui commence en 1914 au démarrage de la Grande Guerre et nous entraîne jusqu'en 1939.

Le Vieux pense que jamais une Bande Dessinée n'aura été aussi aboutie. Jean Pierre Gibrat maîtrise le dessin d'une manière extrêmement pointue artistiquement. Les portraits, les paysages, les villes...Tout est d'une élégance incroyable. Cela tient de la peinture beaucoup plus que du dessin. On ne va pas vous faire l'article dans cette chronique. On connaît tous Gibrat. C'est un Maître. Pourtant maîtriser l'écriture et le dessin à ce point tient du prodige. Qu'est ce qui prédomine chez lui ; le dessin ou l'écriture. Fumetti ne saurait le dire. Il y a dans son travail le génie narratif qui tient en haleine le lecteur. Il y a aussi et on l'oublie souvent un travail d'historien fabuleux...Il ne s'agit pas que de noircir du papier en narrant une histoire et de la retranscrire par le dessin. Il faut également coller à la réalité historique. Il faut faire du repérage de lieux, retrouver le style des tenues de l'époque ou valider les faits et les coutumes d'une autre période. En prenant conscience de tout cela, on réalise mieux l'immensité de ce travail ou même de ce génie...Consolider autour d'un même projet une telle somme de travail, de techniques, de sens artistique et de rigueur tient du miracle. Gibrat est un génie. Ne loupez pas cette œuvre, découvrez cette intégrale. Au delà du plaisir de la lecture et de l'oeil, c'est à la découverte ou à la redécouverte d'une œuvre majeure du 9ème Art que vous convie Futuropolis, Jean Pierre Gibrat et bien plus modestement Oncle Fumetti. A ne pas rater. C'est un 120 pages agrémenté d'inédits ; une vingtaine de pages. C'est une édition limitée.

 

Jean Pierre Gibrat est né en avril 54 à Paris. Il vit en Normandie. Il collabore avec des auteurs et des créateurs chevronnés tels que Jackie Berroyer, Guy Vidal ou Daniel Pecqueur. Ses illustrations sont très prisées. Il travaille ainsi pour Elle, Le Nouvel Observateur, L'Evènement du Jeudi, le Figaro Magazine ou Sciences et Avenir. Il collabore aussi avec Okapi et je bouquine. Il est à la fois, scénariste et dessinateur. Hormis le cycle Mattéo, le Sursis est une autre de ses œuvres majeures. Il reçoit en 2010 le Grand Prix du Festival de BD de la ville de Blois.

 

220px-Jean_Pierre_Gibrat_03.jpg

 

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti - dans BD