Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 07:55

Le synopsis de 6 Pieds sous Terre :

« Le docteur Faust découvre amèrement qu'il a brûlé les plus belles années de sa vie à la recherche du savoir. Tenté par le suicide, il voit apparaître le diable en la personne de Méphistophélès. Celui-ci lui propose un pacte : son âme en échange de la jeunesse et de tous les plaisirs. Faust accepte sans illusion. Mais très vite, Faust est subjugué par l'apparition d'une adolescente du nom de Marguerite, au sortir de l'église… ».

Le mythe de Faust on connait tous plus ou moins. On ne lit pas tous Goethe dans le texte. C’est maintenant assez ancien et on s’est fait tous plus ou moins une idée sur le sujet. Pourtant cela ne fait pas de mal d’être dans la confrontation et de comparer. L’avantage de 6 Pieds sous Terre c’est qu’il y a du « Level » en matière d’idées, de disruptions et que qualité. On peut donc y aller sans peur et sans reproche et voir ce qu’ils veulent bien nous proposer. On n’est pas dessus du voyage. Au travers de cet album de 88 pages de format 24x30 cm en couleurs on voit la vision des deux créateurs. C’est bien fait et plaisant à l’œil.  Intelligent. C’est un vrai bon roman graphique. Nous sommes très loin de la ligne claire mais ça fait du bien aussi. Il y a de la créativité. C’est riche. Les planches sont belles. Bien colorisées. A découvrir absolument.

David Vandermeulen (Au scénario) : Premier album il y a 20 ans chez 6 Pieds sous terre. Il a tour à tour été dessinateur (Fritz Haber), scénariste (Les Anabaptistes, Nerval...), mais aussi, de 2014 à 2019, directeur de collection. Avec Nathalie Van Campenhoudt, il est le cocréateur de La petite Bédéthèque des Savoirs (29 titres) et de la série Hubert Reeves nous explique. En 2020, il s’associe avec Yuval Noah Harari et Daniel Casanave pour réinventer l’essai Sapiens, le plus important best-seller de non-fiction du XXI e siècle, traduit en 40 langues et atteignant les 16 millions d’exemplaires vendus.

Ambre (Au dessins) de son vrai nom Laurent sautet crée sa propre revue Hard-Luck en 1991 et la maison d’édition Terrenoire en 1997. Son premier ouvrage paraît en 1996 et il publie divers récits dans des revues alternatives (Le cheval sans tête, Jade...) Il adapte Une trop bruyante solitude de Bohumil Hrabal en 2003 avec lionel Tran et Valérie Berge, puis le Faust de Goethe, avec David Vandermeulen, en 2006. Ambre expose régulièrement ses peintures dans des galeries et des festivals internationaux. Il réalise, pendant 8 ans, toujours avec David Vandermeulen La passion des Anabaptistes, vaste fresque embrassant l’histoire de la secte des Anabaptistes de Münster, au XVI e siècle

Partager cet article
Repost0
Published by Oncle Fumetti